Prochain Séminaire École

Au programme du 4 oct 2018

à 21h15, au 118, rue d'Assas - 75006 Paris

Nicolas Bendrihen : « Dignité du rebut ? »

Deux remarques sur la dignité et le transfert.

Marie-Noëlle Jacob-Duvernet : « L’impossible ouverture »

D’ordinaire c’est le possible qui fait ouverture. Alors pourquoi proposer d’inverser ? Cet oxymore peut-il éclairer la fin de l’expérience analytique?

Si on a l’idée qu’une psychanalyse va de l’impuissance à l’impossible, qu’il s’agit au bout du compte de cerner les points d’impossible, de quoi parle-t-on ?

Cerner les points d’impossible n’est pas les circonscrire, faire un rond autour et déterminer les limites qui les enferment.

L’impossible ouverture susciterait-il un transfert au savoir inédit ?

Elisabete Thamer : « D’un transfert à l’autre »

Définissant le transfert comme « de l’amour qui s’adresse au savoir » (1), Lacan nous indique que ce phénomène ne se restreint pas au seul processus analytique, le savoir en jeu dans l’analyse n’étant pas un savoir quelconque.

Que se passe-t-il avec le(s) transfert(s) après la chute du transfert analytique ?

En guise d’ouverture, j’aimerais soulever quelques questions liées au dit « transfert à l’Ecole ».

(1) Lacan, « Introduction à l’édition allemande d’un premier volume des Écrits », dans Autres écrits, Paris, Seuil, 2001, p. 558.
 

Discutantes : Vicky Estevez et Carole Leymarie

Consulter le Programme complet de l'année.