Mensuel 108 - Octobre 2016

 

Billet de la rédaction

 

                        « Si tu sais méditer, observer et connaître
                        Sans jamais devenir sceptique ou destructeur
                        Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître
                        Penser sans n’être qu’un penseur. »
                                B. Lavilliers – 1988

 

IF… Pourquoi une École Internationale ?

L’avouerais-je ? Longtemps je me suis demandée pourquoi l’importance donnée au choix d’une École Internationale des Forums. Il m’a fallu le voyage à Medellin pour entr’apercevoir quelque chose de cette dimension internationale. Contrepoids au possible « entre-soi » des Forums locaux, l’IF est un poumon de respiration où la psychanalyse se travaille dans la diversité des cultures, des langues, des sujets, mettant à l’épreuve ce désir de psychanalyse dont nous avons parlé lors de la Vème rencontre internationale de l’École de Psychanalyse des Forums du Champ lacanien du 14 juillet à Medellin. Il s’agit là de transmission par la voie épidémique, au un par un, qui force l’ouverture à la différence.

L’autre aspect – mais qui n’est pas sans lien – c’est l’enthousiasme de ces Forums en formation demandant leur entrée à l’IF. Parler de nos collègues turcs, libanais, brésiliens, de cette collègue israélienne venue seule de Tel-Aviv, de nos collègues de Patagonie parlant de leur pays et de leurs « trouvailles » pour fonctionner en « Forum itinérant ». Leur émotion quand l’Assemblée Générale de l’IF les a acceptés et reconnus comme membres à part entière. Leur joie et leurs affects nous ont tous atteints, j’imagine. Devant cette alegria communicative, ces désirs si forts pour travailler la psychanalyse au sein de notre École, j’ai pensé au peu de demandes dans mon pôle, à devenir membre de l’IF. 

Qu’en est-il alors de la vieille Europe qui a vu naître Freud et Lacan ? Savons-nous accueillir les « nouveaux » (au sens donné par H. Arendt), donner envie, faire une offre agalmatique ? Laissons-nous passer quelque chose de la solidarité et de la fraternité entre collègues en reconnaissant, lisant, interpellant le travail de chacun qui se risque à l’adresser à l’École ? L’idée de jumelage informel proposée par Marc Strauss, dans le débat initié par le CRIF, ouvre des perspectives aussi pour travailler, via les nouveaux moyens technologiques, avec ces collègues du bout du monde ou plus proches. De telles initiatives ont déjà existé ponctuellement avec notamment le Forum d’Athènes et Toulouse, je crois. Il y aurait quelque chose à inventer et à risquer qui fasse tourbillon dans notre communauté, appel d’air et permette de faire des liens, avec le Discours Analytique comme cause.

Ouvrir grand portes et fenêtres pour avoir chance de trouver des changements d’optiques, de focales. 

Merci aux collègues colombiens pour cette ouverture sur un air de salsa caribéenne, au goût de mojitos !

Après ce billet du grand large, il vous reste à ouvrir ce nouveau numéro du Mensuel où vous trouverez bien à propos les préludes proposés par Vera Iaconelli et Marie Noëlle Jacob-Duvernet, AE récemment nommées. Votre lecture s’enrichira des textes d’autres collègues qui, dans leur diversité et leur pertinence, offrent chacun(e)s des ouvertures sur la psychanalyse en train de s’élaborer.

Françoise Lespinasse

Sommaire

Pdf du Mensuel

Billet de la rédaction

Séminaire EPFCL à Paris 
« Qu’est-ce qu’un analysant ? »

Anne-Marie Combres, La sortie est à l’intérieur
Dimitra Kolonia, Un sujet courageux, qui a le « choix », qui se sent « libre »
Anne Lopez, Les occurrences d’un désir décidé ?
Dominique Marin, Naturellement analysant !?

Séminaire Champ lacanien à Paris 
« « Hystoriser, raconter, écrire l’histoire »

Bernard Toboul, Jouissance et existence
Albert Nguyên, Comment vivre sans la bévue devant soi ?

École 

Colette Soler, Le cartel et le lien d’école

IXe Rendez-vous de l’Internationale des Forums, Medellín 2016 
« Préludes

Juan Guillermo Uribe, La déliaison finale...
Marie-Noëlle Jacob-Duvernet, Choix de l’hérétique
Vera Iaconelli, Nomination et effets sur le lien

Lecture

Frédéric Pellion, Toucher le cerveau
Marie-José Latour, Qu’est-ce qui revient de l’infans ?

 

Anciens numéros