Mensuel 072 Octobre 2012

Billet de la rédaction

C'est la rentrée et une nouvelle équipe du Mensuel prend le relais de la précédente. Nous la remercions vivement pour ce qu'elle nous a offert comme apport original et de la possibilité de nous faire partager les avancées épistémiques dans l'École.

Ce numéro de rentrée est sous le signe de l'École.

De l'École internationale après la Rencontre à Rio de Janeiro du 6 au 9 juillet qui a clos l'année en rassemblant pas moins de huit cents personnes autour de cent une interventions. Trois jours intensifs pendant lesquels nous avons pu écouter : des interventions de collègues travaillant dans différents pays sur les dernières élaborations de Lacan, des témoignages d'AE, de passeurs, de passants ayant fait l'expérience de la passe et des interventions sur la pratique analytique. Cette Rencontre a démontré une fois de plus la dimension internationale de notre École. Nous lirons prochainement un recueil d'interventions dans Wunsch. Le Mensuel est une publication interne de l'École et reflète le travail qui se fait dans les différents séminaires, dans le REP (Réseau enfance et psychanalyse), dans le RIP (Réseau institutions et psychanalyse), dans les cartels, les groupes de travail, ou à titre individuel.

Le Mensuel est un de nos outils de travail à partir duquel nous pouvons dialoguer, échanger sur notre pratique comme sur nos élaborations psychanalytiques.

Les contributions que nous publions dans ce numéro témoignent du lien intrinsèque entre psychanalyse et École, et démontrent ce que disait Lacan dans la « Proposition du 9 octobre 1967 », un des textes au fondement de son École : « Il y a un réel en jeu dans la formation même du psychanalyste. Nous tenons que les sociétés existantes se fondent sur ce réel ... Freud y a vu le seul abri possible pour éviter l'extinction de l'expérience 1. » L'avancée de la psychanalyse et son maintien dans la cité ne peuvent se faire sans une École ayant pris en compte le réel, au coeur de chaque sujet, dans l'expérience analytique.

Ce réel au coeur de l'expérience analytique est celui dont témoignent les passants dans le dispositif de la passe. Vicky Estevez témoigne de la non-réponse du réel, incarné par la position éthique de l'analyste, à la demande de réponse de l'analysant et de ses conséquences sur le désir de l'analyste. Lydie Grandet de la façon dont le sujet « analysant passe du sens au signe, sujet réel de l'inconscient ». Et Marie Odile Fievet témoigne de son expérience de passante et de ses effets sur son lien à l'École.

L'inconscient réel, thèse au centre des dernières élaborations de Lacan qui a été développée par Colette Soler, est au travail dans notre École, en témoignent les débats qui se sont tenus dans le séminaire École au travers des interventions de Sol Aparicio, Luis Izcovich et Bernard Nominé.

L'École enfin en tant que groupe. Quel type de lien entre ses membres ? interroge Bernard Lapinalie. Comment l'École peut-elle reconnaître et garantir les psychanalystes dont elle assure la formation analytique ? demande Marc Strauss. Patricia Martinez témoigne de l'importance des différents dispositifs d'enseignement qui composent l'École pour la formation du psychanalyste.

Je conclurai par cette phrase de Vicky Estevez citée par Marie Odile Fievet : « Il n'y a que les élaborations singulières de chacun articulées à un “penser la psychanalyse” de tous qui apportent à la chaîne causée par un désir de savoir des solutions inédites et des formulations renouvelées 2. » Et comme dirait Claude Léger, dans ces Petits riens insulaires, « des archipels [de contributions], elles font l'étendue [du Mensuel], en quoi il s'agit foncièrement » de psychanalyse.

À bientôt et bonne rentrée !

P. Z.

Sommaire

Pdf complet du Mensuel

  • Billet de la rédaction

Séminaire École 2011-2012
Une interprétation qui tienne compte du réel

Échos de la journée École du 23 juin 2012 - Pôle Esterel Côte d'Azur
Fonction d'une École dans la transmission de la psychanalyse

Chronique