Mensuel 057 Janvier 2011

Billet de la rédaction

Appétits

Parmi les partenaires du sujet il y a le monde, le spectacle du monde, qu’il rencontre si tôt et dont il n’est pas sûr qu’il puisse se soustraire. Ravi, capté, fasciné, le sujet aime à s’y penser désirant. Et ne voit pas, a pu dire Lacan, que ce que l’Autre veut, c’est lui arracher son regard (1) !

Car la voracité a beau nous venir du devorare latin, elle n’est pas toujours orale, elle peut être scopique. L’appétit ravageur qu’elle désigne est souvent celui de l’oeil. La langue ne dit-elle pas, d’ailleurs, que l’on dévore des yeux ? Il y a un appétit de l’oeil, pas toujours bon, une concupiscence des yeux, dixit saint Augustin. Lacan traduira : jalouissance.

Au spectacle du monde, comme à celui qui se présente sur la scène d’un théâtre, est venu s’ajouter depuis un siècle - ah ! les frères Lumière ! - celui de l’écran cinématographique. Arracheur de regards, nul doute. Mais pas seulement. Car l’écran, comme un tableau du peintre, invite aussi le spectateur à « déposer là son regard », il apaise l’avidité de l’oeil (2).

Or, de ce que le cinéma exhibe ou montre ou donne à voir, le spectateur s’en détachant, s’il est averti de l’inconscient, peut faire matière à réflexion et texte à déchiffrer. C’est le cas des trois collègues dont les contributions composent la première rubrique de ce numéro, « Du cinéma à sa lecture ».

La deuxième, « Cartels », riche de six articles, constitue la dernière d’une série que le Mensuel, depuis ses débuts, a consacrée aux textes issus du travail en cartel. Désormais, les cartels auront leur bulletin. L’organe de base dont Lacan avait doté son École pour « l’exécution du travail » qu’il attendait d’elle (3) mérite bien ça !

Last but not least, les « Petits riens » commémorent, à leur façon, le centenaire de l’American Psychoanalytic Association voulue par Freud - non sans rendre hommage en passant au grand maître de la scène que fut Orson Welles.

S. A.

(1). J. Lacan, Les Noms du père, 20 novembre 1963.
(2). Cf. J. Lacan, bien sûr, en particulier les leçons sur le regard dans son Séminaire XI.
(3). Voir « Acte de fondation », 21 juin 1964, dans Annuaire 2009 de l’EPFCL-France, p. 93.

Sommaire

Billet de la rédaction : Appétits

Du cinéma à sa lecture
- Nicole Bousseyroux, Rencontres manquées avec le sexe
- Jean-Jacques Gorog, Qu’est-ce qu’un souvenir ?
- Muriel Mosconi, Faux-semblants, faute d’un signifiant

Cartels
- Colette Soler, Le cartel analysant ?
- Annick Blondel, L’inconscient : savoir sans sujet
- Sophie Pinot, La question de l’objet a et du désir de l’analyste
- Olivier Larralde, Bénéfices secondaires et dégâts collatéraux (ou inversement)
- Christine de Camy, 4.48 Psychose
- Michel Formento, Psychanalyse et institution

Chronique
Claude Léger, Petits riens