Mensuel 053 Juin 2010

Introduction

Anita Izcovich

Le moment est venu de passer le relais au prochain bureau, qui prendra ses fonctions en septembre prochain. Je remercie donc la responsable éditoriale Nadine Naïtali et son équipe, le comité éditorial, qui ont effectué un travail important et efficace, celui de la publication du Mensuel.

Nous nous sommes efforcés, à travers cette publication, de rendre compte du parcours épistémique et des avancées dans notre École de psychanalyse. Tout d’abord en publiant régulièrement les interventions du séminaire Champ lacanien et du séminaire École à Paris, afin que notre communauté puisse suivre les élaborations produites et les mettre au travail. Certaines interventions de nos journées nationales ont été également publiées, la plupart sont parues par ailleurs dans la revue de l’École de psychanalyse du Champ lacanien.

D’autre part, la tâche du Mensuel a été de publier les interventions qui ont eu lieu en province, que ce soient les travaux des cartels ou les productions liées aux champs connexes.

On notera que le point nouveau depuis deux ans a concerné la publication des travaux émanant de deux réseaux qui ont été créés dans le cadre des Formations cliniques du Champ lacanien, le Réseau enfants et psychanalyse - le REP - et le Réseau institution et psychanalyse - le RIP. Dans ce Mensuel, vous trouverez une introduction de Jean-Pierre Drapier concernant le RIP et un article de Jean-Pierre Leblanc qui approche, en se référant à la psychanalyse, la question des mesures d’assistance éducative concernant la violence et les abus sexuels.

Dans le cadre du REP, Monique Fourdin développera la question du diagnostic différentiel et de la névrose infantile à partir de la présentation de malades.

Vous lirez également dans ce Mensuel les interventions au séminaire Champ lacanien à Paris. Éliane Pamart reprend la question du surmoi freudien, dans sa fonction de conscience morale, en la centrant sur ses incidences cliniques dans la perversion. Nicole Bousseyroux développe la question du surmoi et de la jouissance féminine en rapport avec le « pastout » des femmes et ce que Lacan a appelé la « surmoitié », dans une référence à la sphinge dans « L’étourdit ».

Quant à l’article de Marie-José Latour, il relate un entretien avec un metteur en scène et un comédien, pour interroger la répétition dans la mise en scène et le jeu théâtral.

Pour conclure, nous apprécierons la façon dont Claude Léger est passé de sa chronique « Des nouvelles de l’“immonde” », qui a ponctué régulièrement le Mensuel, à celle des « Petits riens » qui paraîtra dans les prochains numéros.

Sommaire

Anita Izcovich : Introduction

Séminaire Champ lacanien 2009-2010 : Actualité du surmoi
Éliane Pamart : De la vertu au surmoi
Nicole Bousseyroux : La surmoitié
Anita Izcovich : Surmoi et malédiction sur le sexe 

REP : Réseau enfants et psychanalyse 
Monique Fourdin : Une petite fille entre désir de ça-voir et interdit de penser

RIP : Réseau institution et psychanalyse
Jean-Pierre Drapier
Jean-Pierre Leblanc : Le réel, la jouissance, le hors-discours... ou quelques réflexions sur le dispositif dit de « l’analyse de pratique »

Chroniques

Regard
Marie-José Latour : Répéter n’est pas jouer ! Entretien avec Solange Oswald, metteur en scène, et Georges Campagnac, comédien

Petits riens
Claude Léger