Mensuel 036 - Octobre 2008

Introduction

Par Anita Izcovich

Ce numéro du Mensuel marque notre rentrée qui est aussi celle de la permutation des instances de notre École. Une nouvelle équipe éditoriale reprend les publications effectuées par l'ancienne. Qu'elle en soit remerciée.

Il ne nous semble pas inutile de rappeler les finalités du Mensuel. Tout d'abord, notre visée est de publier régulièrement les textes des séminaires École et Champ lacanien, de façon à assurer un échange épistémique dans notre communauté tout en gardant une trace de notre élaboration. La tâche du Mensuel est en même temps de rendre compte du travail effectué dans les pôles des différentes régions, notamment le travail des cartels, qui est l'organe de base de notre École.

Ainsi, dans ce numéro, vous pourrez lire trois textes du séminaire École. Jean-Jacques Gorog explore, à travers deux films de Bergman, la version du symptôme qui répond de la différence des sexes aussi bien que du repérage des structures cliniques.

Quant à Bernard Nominé, il oppose le nœud de l'amour au nœud du symptôme à des fins didactiques, pour préciser la question de savoir y faire avec son symptôme à la fin d'une analyse.

Michel Bousseyroux reprend la question du ratage du nœud du texte précédent, mais sous la forme cette fois de l'erreur ou du lapsus. C'est ce qui lui permet de situer d'un côté le choix de Freud, qui consistait à se servir du symptôme comme de réalité psychique pour nommer le ratage du réel à surmonter le symbolique, et de l'autre côté le choix de Lacan, qui était de se servir du symptôme pour nommer le point d'erreur de la structure qui correspond à la défaillance du symbolique. 

Un autre axe important du Mensuel est de regrouper les textes préparatoires aux événements de l'EPFCL et de l'IF.

Notons que le dernier événement qui a eu lieu avant l'été est le 5e Rendez-vous de l'IF-EPFCL à São Paulo, les 5 et 6 juillet 2008, Les temps du sujet de l'inconscient. Il a été un véritable succès, avec 640 participants, 80 interventions et de nombreux échanges. Lors de la réunion des membres, au moment des Journées nationales du mois de novembre, nous aurons l'occasion de rendre compte de façon plus précise de cet événement. Vous trouverez une série de textes d'introduction au Rendez-vous concernant la situation de la psychanalyse à notre époque. Comme le disent les auteurs, l'analyste, occupé à l'extrême, serait prisonnier du discours capitaliste, alors qu'au contraire, dans la cure, il doit avoir une capacité d'attente pour soutenir la dimension de l'objet.

C'est aussi la dimension de la psychanalyse dans son rapport à la tradition psychiatrique qui sera abordée. On assiste à l'émergence de nouvelles entités cliniques qui a tendance à effacer toute une tradition clinique, liée à la psychiatrie classique et à la psychanalyse.

Face à cette question, ce qui est étudié, c'est la façon dont la psychanalyse, malgré tout, s'inscrit dans la société actuelle, en développant la conception du temps articulé aux différentes étapes de la cure, parfois avec l'appui de vignettes cliniques; ou encore le temps dans son maniement dans le transfert et, sur un plan logique, dans la mise en forme signifiante du réel.

Par ailleurs, ces textes insistent sur la dimension du hors-temps dans la cure, que ce soit quand une psychanalyse peut retrouver, dans un après-coup, l'enchaînement signifiant dans une structure qui donne sa place au «pastout », ou dans l'acte, avec l'hypothèse qu'il relève d'une décision de l'être de l'ordre d'un athéisme vrai, à la condition de croire à l'inconscient. Finalement, même si le temps dans la cure analytique est d'ordre logique, même s'il y a une mise en fonction temporelle du langage, est visée l'émergence du hors- temps, jusqu'à lui accorder sa place dans le moment de conclure.

L'événement à venir concerne les Journées de l'EPFCL-France, Le Champ lacanien et le psychanalyste, à la maison de la Chimie à Paris, les 22 et 23 novembre 2008, dont nous publions quelques textes d'introduction. Jean-Pierre Drapier interroge ce qu'il en est du monde actuel et de son rapport à la jouissance. Nicole Bousseyroux explore la question sur le versant du regard que Lacan avait porté sur la réalité de son époque et de sa valeur prédictive, en se demandant ce qui s'est déplacé, dans le champ lacanien des jouissances possibles, du discours de l'hystérique à celui de l'analyste. Quant à Laurence Mazza-Poutet, elle aborde le champ de la jouissance du côté de l'artiste qui précède le psychanalyste, et c'est à ce dernier d'être enseigné à ce mode singulier du traitement de la jouissance.

On retrouvera, à la fin du Mensuel, dans la rubrique « Chroniques », une suite aux nouvelles de « l'immonde », effectuée par Claude Léger, qui est finalement une autre manière de situer le discours analytique dans notre société contemporaine. 

Sommaire

Anita Izcovich : Introduction

Séminaire Ecole 2007-2008 : Variations sur le symptôme
Jean-Jacques Gorog : Le symptôme à traverse Le Septième sceau et Persona
Bernard Nominé : Amour et symptôme. Les liens de l'amour et le noeud du symptôme
Michel Bousseyroux : Position du symptôme

Textes d'introduction aux journées nationales de l'EPFCL-France de novembre 2008 : Le Champ lacanien et le psychanalyste
Laurence Mazza-Poutet : Le Champ lacanien et le psychanalyste
Jean-Pierre Drapier : "... dont, plus que l'or, elle fait le Pérou"
Nicole Bousseyroux : Lacan et le Champ lacanien

Textes d'introduction au 5ème rendez-vous de l'IF-EPFCL : Les temps du sujet de l'inconscient
Préliminaire 10. Sidi Askofaré : L'inconscient e(s)t le temps
Préliminaire 11. Sol Aparicio : Temps : logique et sentiment
Préliminaire 12. Ana Martinez : Le temps de l'analyste
Préliminaire 13. Guy Clastres : Après-coup

Présentation du volume préparatoire.
Jacques Gayard : Hors temps, hors discours
Cathy Barnier : Qu'est-ce qu'être à l'heure de son désir ?
Carlos Guevara : La psychanalyse, le symptôme, l'époque
Géraldine Philippe : La hâte de l'athée
Cyrille Deloro : La psychanalyse et la question de la tradition psychiatrique

Chroniques
Lecture
Marie-José Latour : Des sciences naturelles à l'inconscient. Des sciences à la psychanalyse. Buffon l'homme et l'objet, d'Anita Izcovich
Des nouvelles de "l'immonde" n° 14
Claude Léger : Des records