Mensuel 033 - Avril 2008

Introduction

Par Élisabeth Léturgie

Le champ de la jouissance

Dans l'introduction de notre premier Mensuel, en novembre 2004, Luis Izcovich souhaitait qu'il favorisât les échanges épistémiques de notre communauté, qu'il permît de suivre les débats qui la traversent et donnât une place à des personnes moins connues par l'ensemble ; ce numéro d'avril réalise sa vocation ! Il est léger comme l'approche du printemps nous incline à l'être et riche du lien entre l'inconscient freudien et l'inconscient lacanien, dans chaque article et entre eux. Revenir aux cas de Freud est toujours un temps d'ouverture de l'inconscient et suivre le fil de la lecture d'un collègue éclaire une zone d'ombre, insue de nous-mêmes, tellement occupés de notre quotidien analytique. 

Dans ce numéro, Thérèse Thévenard nous permet de poursuivre la question de l'identité qui était celle de nos journées de décembre 2007, avec un retour à la jeune homosexuelle de Freud et à son choix d'objet relié si finement au complexe d'Œdipe. Michel Bousseyroux s'attache à la Belle Bouchère du célèbre rêve freudien, en lui donnant les initiales d'une autre belle, qui en fit rêver plus d'un ! Ainsi, il nous fait suivre les méandres du désir de B. B. afin d'éclairer la structure hystérique et de saisir ce qui fait la complexité du manque et sa spécificité féminine. Roger Mérian, lui, s'applique dans sa lecture de l'Homme aux rats à revenir aux termes des séances d'analyse de Freud. C'est la parole de l'un, c'est la parole de l'autre qui nous permettent de saisir le précieux passage du symptôme obsessionnel au symptôme analytique. Ce terme de pacte qu'il emploie prend sa force ici et demeure tel dans notre École. C'est bien de revenir à la parole de Freud non pour l'imiter mais pour retrouver les principes qui la gouvernent, dont il s'agit dans ces trois textes, dont l'intérêt est certain pour saisir le dynamisme toujours vif de nos lectures de jeunesse. Les exposés d'Olivia Dauverchain et de Monique Fourdin traitent du désir, du fantasme et du symptôme, dans la lignée des cas freudiens mais en cernant, à partir de leur lecture éclairée des textes de Lacan, ce qu'il en est du désir de l'analyste, traitant ainsi de la passe comme choix, comme acte. Cette question se retrouve à la croisée des chemins et des concepts, et des rencontres comme celle d'octobre où la passe, dans notre École, a été interrogée. Le titre de cette journée, vous vous en souvenez, était déjà directement lié à la question du temps ; c'est le thème de notre rendez-vous international et chacun des articles de ce numéro y fait référence. Le texte d'Antonio Quinet y introduit par un texte court, intense et au cœur de nos réflexions. En précisant les deux versants temporels de l'analyse, versant sans fin (désir inconscient) et versant terminable (désir de l'analyste), il aborde cette question des offres de psychanalyse gratuite et limitée. Cela aiguise la réflexion dans l'EPFCL concernant le travail de cure avec les patients des CAPA, pour lesquels la question de la dette ne manquera pas de se poser. Il reprend ce mot de Freud, « Avance », au névrosé qui vient faire sa demande ; ajoutons qu'on ne connaît jamais le pas du marcheur et qu'il s'agit de rester au point vif de notre éthique de la psychanalyse lacanienne. Gageons que la rencontre internationale de juillet 2008 sera ce temps vif et ouvert de notre communauté. Ce numéro se termine sur le texte de Claude Léger, que nous attendons chaque mois en fin de Mensuel pour aiguiser notre réflexion sur le monde, l'éthique et la politique ; vous lirez de quelle manière il s'y emploie ce mois-ci ! 

Sommaire

Élisabeth Léturgie : Introduction 

Les cas de S. Freud
David Bernard: Les entretiens préliminaires de l'Homme aux rats*
Roger Mérian: Le symptôme obsessionnel* (* Textes du séminaire de textes de l'EPFCL-Rennes : «L'Homme aux rats de S.Freud»)
Michel Bousseyroux : Le désir de la B.B.
Thérèse Thévenard : Identité et structure :
à propos de la jeune homosexuelle

Séminaire École 2007-2008 : « Variations sur le symptôme » 
Olivia Dauverchain : Des symptômes au symptôme

Travaux des cartels
Monique Fourdin : Du fantasme au désir de l'analyste : la mort en «je»

Textes d'introduction au 5e rendez-vous de l'IF-EPFCL : Les temps du sujet de l'inconscient
Préliminaire 4  Antonio Quinet : Face au symptôme, toute horloge est molle

Chronique 
Des nouvelles de «l'immonde» n° 11
Claude Léger : D'une langue étrangère en CM2