Mensuel 010 - Novembre 2005

INTRODUCTION PATRICIA DAHAN

Un an déjà qu’avec ponctualité et régularité, nous nous efforçons de vous communiquer le calendrier des activités des Forums par l’intermédiaire de l’Agenda et de transmettre le produit des travaux effectués dans les Forums et l’École par l’intermédiaire du Mensuel. Ponctualité et régularité ne sont ni routine ni habitude, c’est même tout le contraire. Assurer une publication mensuelle suppose d’être confronté à de nombreuses difficultés, et chaque numéro est accompagné de son lot d’imprévus et de contraintes, conditions nécessaires pour assurer à la fois une qualité et une diversité des textes.
Le Mensuel est le vecteur des travaux effectués dans les différents organes de travail qui constituent l’École - les cartels et la passe qui en font son originalité, mais aussi les groupes de recherche, les séminaires et les rencontres.
Or, si nous croyons à la nécessité d’une École, c’est non pas pour reproduire toujours les mêmes discours, mais pour penser la psychanalyse et débattre des questions qui se posent à nous. C’est aussi cette multiplicité de thèmes et de points de vue que l’ensemble des textes publiés peut offrir à ses lecteurs. On le verra évoqué tout au long de ce numéro, la fonction de nouage est ce qui permet de faire avancer un travail et d’éviter toute notion de chefferie dans le groupe.
Le Mensuel s’inscrit dans cette dynamique en communiquant à l’ensemble le travail de chacun et il est l’un des maillons de la chaîne qui permet de faire lien. Si dans l’École un travail existe, encore faut-il le faire connaître et l’exposer à l’ensemble de la communauté. En effet, comme le rappelle Lacan dans l’« Acte de fondation », « la pire objection que l’on puisse faire aux sociétés de forme existante, est le tarissement du travail [...]. Le succès de l’Ecole se mesure à la sortie de travaux qui soient recevables à leur place (1) ».
Le Mensuel comme vecteur du travail produit dans l’École, telle était dès le départ sa vocation. Après un an d’existence sous sa forme actuelle, on peut voir qu’il remplit sa mission. On a pu remarquer que les textes sont lus et commentés. En effet, ils sont cités par les auteurs d’un numéro à l’autre et évoqués dans des conversations entre collègues. Au terme de cette année d’existence, les membres de l’équipe de rédaction le constatent avec enthousiasme, ce qui les encourage et les motive.

(1). Jacques Lacan, "Acte de fondation", in Autres Ecrits, Paris, Le seuil, 2001, p.236.

SOMMAIRE

* Séminaire d’École 
Colette Soler : Je ne pense pas, donc...

* Séminaire du Champ lacanien 
Anita Izcovich : D’une génération à l’autre : jouissance et filiation

* Extraits des après-midi des cartels 
François Boisdon : Le cartel : la question nécessaire
Brigitte Gallot-Lavallée : Révolution dans le savoir, transfert de travail, changement de discours

* Colloque de I’EPFCL à Toulouse - Textes préparatoires 
Michel Bousseyroux : Le nœud de la passe
Bernard Nominé : L’incidence de l’École sur le groupe analytique
Elisabeth Léturgie : Témoignage de ma passe
Guy Clastres : Cartel de la passe
Susana Diaz : L’intérêt de la passe pour les psychanalystes. Mais pourquoi faire l’effort de définir ce qu’est un analyste ?
Annie Claude Sortant-Delanoë : Que se passe-t-il ?