Mensuel 008 - Juin 2005

Introduction Madeleine Janet

La possibilité pour les élus des pôles de s’exprimer par la rédaction de l’introduction du Mensuel peut permettre de faire savoir ce qui se passe dans les différentes régions, l’Agenda servant surtout à annoncer les thèmes de travail et les dates de réunions. Élue du pôle 12, je présenterai donc dans cette introduction une activité du Forum Bourgogne-Franche-Comté.
Faire vivre le Forum tient au désir de ses membres et à leurs propositions diverses à mettre en acte. Les réunions mensuelles devenant routinières, nous avons décidé en septembre dernier de présenter, à partir d’un thème commun, nos travaux et nos recherches individuelles à un public plus large, intéressé par la psychanalyse.
Il y avait la nécessité d’innover, pour donner à d’autres la possibilité de venir au Forum afin qu’il ne soit pas seulement un cercle de psychanalystes. Le non-analyste peut nous éviter de tomber dans la langue de bois, et nous questionner sur notre savoir quant à son élaboration. Cette action fut pour nous particulièrement éclairante quant à la suite à donner aux activités du forum.
Le thème « Corps et symptôme du malaise contemporain » avec comme sous-titre « De quoi souffre-t-on aujourd’hui ? » a ouvert le débat sur différentes questions du malaise contemporain : corps exploitable et exploité, discours capitaliste qui réduit l’homme à devenir une machine qui consomme, pousse-à-jouir qui transforme les rapports sociaux. Cette recherche a permis un travail fructueux qui soulevait la question de la place de l’être et de la psychanalyse dans la société contemporaine.
La responsabilité de la transmission de la psychanalyse ainsi que celle de faire exister l’École incombent aux psychanalystes. Cette action y contribuait. Elle fut riche en travaux et en réflexions. Un autre projet de ce type est en cours pour octobre 2005. Les textes de ce Mensuel développent le lien entre inconscient, fantasme et symptôme : nouage du symptôme au réel, au symbolique et à l’imaginaire. Le fantasme lié à la pulsion prend sa source dans le réel du corps.
Dans le cadre du séminaire du Champ lacanien, Colette Soler évoque la thèse de « l’ics-parlêtre » à partir du dernier enseignement de Lacan, précisant ainsi comment Lacan définit l’inconscient à la fin de son enseignement.
Patrick Valas développe la question de « la construction du fantasme dans la cure » à partir du texte de Freud « Un enfant est battu » et avec Lacan : « Construction ou cristallisation du symptôme analytique » en début de partie, et disjonction du fantasme en fin de parcours.
Le texte de Carlos Guévara, « Le symptôme : du symbolique au réel », vise à montrer l’évolution de la conception de Lacan sur le symptôme. « Le symptôme, c’est du réel » (Séminaire RSI), alors que le symptôme était traité dans des textes antérieurs à partir du symbolique.
Radu Tbrcanu élabore la distinction entre acting out et passage à l’acte en prenant pour base de travail deux cas décrits par Freud, La jeune homosexuelle et Dora. Il montre ainsi que « l’accent démonstratif de l’acting out, son orientation vers l’Autre doit être relevé », le « laisser-tomber étant le corrélat essentiel du passage à l’acte ».
L’inconscient est-il observable ? Anne Meunier part des réflexions sur des interactions mère-nourrisson pour ouvrir sur ce qui, de la pulsion, est en jeu dans l’observation.

Ce numéro du Mensuel de juin annonce l’interruption de sa parution pendant l’été. Le prochain numéro arrivera en octobre, qui verra se dérouler les journées européennes de I’EPFCL sur le thème : « La parenté en question. Filiation, adoption, nomination », les 8 et 9 octobre 2005 à Paris.
Je vous souhaite une bonne lecture et de bonnes vacances.

SOMMAIRE

* Séminaire du champ lacanien 
Colette Soler : Du parlêtre

* Extraits des après-midi des cartels 
Patrick Valas : La construction du fantasme dans La cure
Carlos Guévara : Le symptôme : du symbolique au réel

* Colloques et rencontres 
Radu Turcanu : "La structure du passage à l’acte"
Anne Meunier : L’inconscient est-il observable ?