Mensuel de l'EPFCL-France

 

Billet de la rédaction

 

Chaque année nous apporte son lot de nouveautés et l’année 2017 sera marquée, pour notre Mensuel, par son ouverture à tous sur le site de l’EPFCL-France. En effet, depuis que le Mensuel est diffusé en format électronique, l’accès sur le site était restreint aux seuls membres, possesseurs du mot de passe ad hoc. Le voilà maintenant accessible à tous sur la Toile. Saura-t-il tisser des fils ou des filets avec ce qu’il est courant d’appeler des internautes ? Comment en faire l’économie aujourd’hui où y circule de plus en plus ce qui se lit ou se lie ?

Qu’est-ce qui se lit dans ce qui s’écrit ? Peut-être ce que chacun peut attraper de là où il en est dans son rapport avec la psychanalyse, aussi bien dans la cure que dans le travail des textes psychanalytiques, l’un faisant écho à l’autre dans un va-et-vient permanent. S’y lit ou s’y lie ce que l’écrit vient fixer là ponctuellement ou durablement.

Qu’est-ce qui s’écrit dans notre Mensuel qui a dépassé depuis longtemps la simple dimension de la « feuille de chou » ? S’y écrit ce qui résonne dans l’École, ce qui y est au travail, les questions qui la traversent actuellement dans différents lieux et différents cadres. Ceux des séminaires École et Champ lacanien organisés par le conseil d’orientation et les commissions locales de l’École, ceux des activités préparatoires ou des échos de nos Journées nationales, ceux des journées organisées par les pôles autour de thèmes divers, ou bien encore des notes de lecture... – tous les échos de la richesse et de la diversité des activités qui se déploient dans notre Forum.

Cette ouverture d’accès du Mensuel est un pari qu’un peu de ce qui résonne dans l’École puisse être entendu au-delà et fasse dresser quelques oreilles « sensibles », ce serait déjà pas mal.

Dans ce numéro, vous retrouverez des échos du séminaire École sur « la parole et son dire », où les intervenants ont déplié le rapport entre dire et jouissance. Le dire comme nouage entre deux jouissances pour Pascale Leray et la dynamique du dire qui désigne la jouissance prise dans le bricolage du signifiant avec le corps pour Bernard Toboul.

Des échos du séminaire Champ lacanien « Croyance, certitude et conviction » où on retrouve la question de la jouissance puisque Irène Tu Ton déplie la façon dont, au long de la cure, de la croyance du névrosé à son symptôme et à son fantasme, on passe à un savoir, savoir y faire avec la jouissance de son symptôme. Jean-Jacques Gorog interroge, quant à lui, la certitude, la certitude de l’acte dans la logique des trois prisonniers, qui ne se prend que des autres, et la certitude délirante qui, elle, se passe de l’autre et s’accommode fort bien du doute.

On retrouve la question de l’acte dans le texte de Patricia Martinez, écho des nombreuses activités préparatoires qui ont eu lieu dans les pôles en prélude aux Journées nationales « Actes et inhibition ».

La question du dire revient dans les notes de lecture qui nous sont proposées à la fin du numéro, en écho au séminaire École, mais d’une tout autre façon, autour du dire et de l’écriture, du dire dans l’écriture. Coralie Vankerkhoven, à propos de Charlotte Delbo, pose la question de ce qu’est écrire sur l’expérience indescriptible d’Auschwitz. Charlotte Delbo y répond par l’éthique du dire, du bien dire, la nécessité de faire œuvre littéraire, création au-delà du témoignage, en visant un réel au-delà de la vérité. Kristèle Nonnet-Pavois nous invite à nous intéresser à un autre mode d’écriture à travers les peintures poétiques de Cy Twombly où on assiste à un nouage entre peinture et écriture par l’utilisation de la lettre pour se séparer du sens et ouvrir à ce qui se dérobe.

Vous souhaitant donc une excellente lecture.

Claire Parada

Sommaire

Pdf du Mensuel

Billet de la rédaction

Séminaire EPFCL à Paris
« La parole et son dire »

Pascale Leray, L’inédit du dire

Bernard Toboul, La passe du dire

Séminaire Champ lacanien à Paris
« Croyance, certitude, conviction »

Irène Tu Ton, Croyance, certitude, conviction : quel savoir ?

Jean-Jacques Gorog, Le doute comme certitude

Journées nationales epfcl 2016 à Paris
« Actes et inhibition »
Activités préparatoires

Patricia Martinez, La fin de l’acte

Lecture

Coralie Vankerkhoven, « Écrire est un acte dangereux » Charlotte Delbo

Rétrospective

Kristèle Nonnet-Pavois, Cy Twombly, peintures poétiques

Bulletin d'abonnement
Anciens numéros