Journées Nationales de l'EPFCL-France

25-26 novembre 2016

Le devoir d'interpréter

Centre des Congrès Pierre Baudis
11, esplanade Compans Caffarelli, 31000 Toulouse 

Date, lieu et documents

 

Le devoir d'interpréter

Présentation des Journées par Nicole Bousseyroux

L’interprétation est l’un des pouvoirs de la parole que la psychanalyse a emprunté à la psychose et à l’oracle. Néanmoins, elle a sa spécificité dans le discours analytique. Freud en pose les bases dès sa Traumdeutung. Lacan en a renouvelé la conception et la pratique. L’invention du dispositif analytique lui-même est promesse implicite d’interprétation, d’être le seul où le sujet a chance de se faire entendre. Mais, du côté de l’analyste, l’interprétation n’est pas que promesse, c’est un devoir. Car l’interprétation, telle que Lacan la conçoit, relève d’une éthique du devoir, le devoir d’interpréter. Lacan le pose en ces termes dans sa « Postface » au Séminaire XI, Les Quatre Concepts fondamentaux de la psychanalyse (Seuil, p. 252), datée du 1er janvier 1973 : « Ça ne serait déjà pas mal que se lire s’entendît comme il convient, là où on a le devoir d’interpréter. Que ce soit la parole où ne se lise pas ce qu’elle dit, voilà pourtant ce dont l’analyste sursaute passé le moment où il se poussah, ah ! à se donner de l’écoute jusqu’à ne plus tenir debout. » L’interprétation est une lecture, mais il ne s’agit pas de lire ce que la parole dit. C’est le dire de la demande qui est à interpréter et que Lacan connecte à ce qui s’en écrit, aux lettres de la jouissance refoulée qui se frayent une voie dont l’objet a est le rail.

Pour opérer sur la jouissance, l’interprétation, qu’elle use du sens ou de l’équivoque, qu’elle soit apophantique ou oraculaire, doit se situer entre la lecture et l’écriture, entre le dit et le dire, mais aussi entre le sens et les signes. Lacan a donc profondément renouvelé, non sans la complexifier, l’approche de l’interprétation. Il y aura bien sûr à explorer la clinique psychanalytique de l’interprétation dans ce sur quoi elle porte, dans ce qu’elle produit, dans ce qu’elle vise, dans ses circonstances à tel ou tel moment de la cure, dans ses différentes modalités d’équivocité, dans son rapport avec la durée et la fin de la séance comme scansion ou comme coupure. Que peut-on repérer de l’interprétation, de son rôle et de ses effets, dans les fins d’analyse et dans la passe ? La poser comme un devoir du psychanalyste convoque donc la question de l’acte psychanalytique et de l’éthique qui s’en inaugure, dont Lacan dit bien, dans son compte-rendu du séminaire L’Acte psychanalytique (Autres écrits, p. 380) qu’il ne saurait tremper dans les types et les normes, qu’elles soient sexuelles, sociales, discursives ou théoriques, qui s’y rajoutent comme purs remèdes.

L’analyste, quand il interprète, ne saurait s’autoriser d’aucune norme – à commencer par celle théorique de l’Œdipe. Il s’agira dans ces Journées nationales de mettre au travail ces questions éminemment cliniques et éthiques soulevées par l’interprétation, en tant qu’elle engage la responsabilité du psychanalyste et le convoque au point de son acte.

Les exposés seront répartis selon trois grandes thématiques :

  1. Le devoir d’interpréter : les visées de l’interprétation
  2. Les moyens de l’interprétation
  3. Les limites de l’interprétation

Nicole Bousseyroux

Commissions

Commission scientifique 

  • Nicole Bousseyroux, responsable des journées.
  • Sidi Askofaré
  • Nicolas Bendrihen
  • Michel Bousseyroux
  • Didier Castanet
  • Pascale Leray
  • Agnès Metton
  • Albert Nguyên
  • Bernard Nominé

Commission d’organisation 

  • Corinne Vidal et François Terral, responsables de l’organisation.
  • Cécile Binot
  • Jean-Pierre Bonjour
  • Anne Castelbou-Branaa
  • Jean-Claude Coste
  • Christophe Fauré
  • Françoise Galinon
  • Dominique Marin

Traduction simultanée Dans l’auditorium Saint-Exupery

En espagnol et italien

Renseignements et inscriptions 

01 56 24 22 56
06 84 54 66 72 ou 06 09 63 16 05
secretariat-epfcl-france@epfcl.fr

Tarifs

Individuel : 150 €  
Étudiants : 40 € (sur justificatif et moins de 26 ans) 
Inscrits à un Collège clinique : 110 € (sur justificatif) 
Formation continue (n° 11 75 411 93 75): 250 €

Inscription classique

Vous imprimez et remplissez un bulletin d’inscription. Vous l’envoyez par la poste accompagné d’un chèque à l’ordre de l’EPFCL-France, ou à défaut, de l’indication que vous avez effectué un virement bancaire (voir RIB ci-dessous).

Inscription en ligne

Pour vous inscrire et payer en ligne, vous allez sur cette page : inscription en ligne et vous suivez les instructions. Les tarifs d’inscription avec justificatif ne sont pas disponible en ligne.

Pratique